Dieu est dans la vie de chacun = le Royaume s’approche de nos fragilités

+ Lire la suite

Avec le jeune homme riche, retrouver l’esprit d’enfance

« Que dois-je faire... ? » Le jeune homme qui interpelle Jésus veut être saint. Au service de cette ambition il mobilise sa piété, sa vertu, son agir.
Jésus bouscule ses plans. La vie éternelle n’est pas à conquérir mais à recevoir.
La vie éternelle commence aujourd’hui lorsque je me laisse aimer.
Jésus pose son regard sur lui, un regard qui signifie : Tu n’as pas besoin d’être parfait pour que je t’aime. Laisse-toi aimer par moi à cet instant. Laisse mon amour te dépouiller de tes fausses sécurités. (...)

+ Lire la suite

« Donne-moi à boire » : la mission selon François

A rebours d’un triomphalisme souvent de mise, François nous exhorte à être « pauvres pour les pauvres ». N’est-ce pas la feuille de route donnée par Jésus ?
Demander à boire c’est exposer sa fragilité. Cette fragilité rend possible celle de l’autre : la samaritaine peut poursuivre le dialogue sans la peur d’être jugée ; le centurion romain peut laisser tomber son masque de toute-puissance lié à son statut. A l’image du film Intouchables, une amitié entre pauvres s’établira, chacun recevant de l’autre pour (...)

+ Lire la suite

Avec le bon samaritain, exposer notre impureté au soleil de l’Amour

"Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ?" questionne le docteur de la Loi en ouverture de la parabole. Plus qu’une question de faire, Jésus lui répond que c’est l’être, la dynamique intérieure qui compte pour être le prochain d’un autre. Le samaritain ne prodigue aucun soin à l’homme blessé, il le confie à l’aubergiste. Mais il est « ému aux entrailles » devant son sort, bouleversé au plus intime de lui-même. Pour st Isaac le Syrien (VIIè s.), "la miséricorde est une flamme qui embrase le (...)

+ Lire la suite

Vierges sages + talents : "A moins de naître d’eau et d’esprit..."

Un maître remet à ses trois serviteurs la part d’héritage qui leur revient, la part de son Esprit qui doit épouser leur âme : « tout ce qui est à moi est à toi ».
Les deux premiers serviteurs accueillent ce don avec un coeur ouvert, confiant.
L’Esprit d’amour peut vivre en eux, agir en eux. Dans cette parabole il ne s’agit pas tant de travailler que de le laisser travailler, comme dans la parabole de la graine qui pousse toute seule : « Pour les hommes, c’est impossible. Mais pas pour Dieu... ».
Placer (...)

+ Lire la suite

Multiplication des pains : le semeur sème l’amour

Jésus a pitié de la foule affamée. Faim de pain certainement, mais aussi faim d’amour. Bien souvent nous cherchons à satisfaire ce désir fondamental avec des biens matériels. Nous grossissons alors le rang des foules sans berger ; leur coeur ne suit pas le vrai berger, il se laisse séduire par les sirènes du confort matériel.
Mais Jésus a pitié des foules sans berger Mt 9,36, des hommes dont le coeur tourne à vide. Il continue à semer l’amour dans nos cœurs, avec la même prodigalité et la même patience (...)

+ Lire la suite

"Tous pauvres devant le mystère de Dieu"

Extrait du discours du Pape François aux fidèles musulmans, esplanade des Mosquées, 26 mai 2014
En ce moment, ma pensée va vers la figure d’Abraham, qui vécut comme pèlerin
sur ces terres. Musulmans, Chrétiens et Juifs reconnaissent en Abraham, bien
que chacun de façon différente, un père dans la foi et un grand exemple à imiter.
Il se fit pèlerin, laissant son propre peuple, sa propre maison, pour entreprendre
cette aventure spirituelle à laquelle Dieu l’appelait.
Un pèlerin est une personne qui (...)

+ Lire la suite

Le baptême sur la croix : fils, frère et mère

"Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli !" Jn 12,50
"La coupe que je vais boire, vous y boirez ; et le baptême dans lequel je vais être plongé, vous le recevrez" Mc 10,39
Le baptême de Jésus s’accomplit lors de sa Passion. Sur la croix, Jésus est pleinement fils.
"Père, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux"
"Père, entre tes mains, je remets mon esprit"
Puisque la souffrance est une expérience universelle, nous pouvons penser qu’elle est un (...)

+ Lire la suite

Vous êtes la lumière du monde = ce n’est plus moi qui vis...

Du pape François : "L’Église ne doit pas croire qu’elle brille de sa propre lumière ; elle ne le doit pas. (...) Le Christ est la vraie lumière qui éclaire ; et dans la mesure où l’Église demeure ancrée en lui, dans la mesure où l’Église se laisse éclairer par lui, elle parvient à éclairer la vie des personnes et des peuples. Etre missionnaire signifie être illuminé par Dieu et réfléchir sa lumière. Ce n’est pas du prosélytisme." Homélie de l’Epiphanie, 6 janvier 2016
A la Transfiguration, Pierre, Jacques et (...)

+ Lire la suite