"Il faut que je diminue..." : Marthe Robin, E. de la Trinité et le soufisme

Mon Dieu, prenez ma mémoire et tous ses souvenirs ; prenez mon cœur
et toutes ses affections ; prenez mon intelligence et toutes ses facultés,
faites qu’elle ne serve qu’à votre plus grande gloire. Prenez ma volonté tout
entière, c’est à jamais que je l’anéantis dans la vôtre.

PNG - 122.6 ko

Non plus ce que je veux, ô mon très doux Jésus, mais toujours tout ce que vous voulez ! Prenez-moi, recevez-moi, dirigez-moi, guidez-moi ! À vous je me livre et je m’abandonne.

Ô mon Dieu, tout mon pauvre moi est à vous ! Faites-en, je vous en supplie, votre petite humanité de surcroît, toute vôtre...toute à vous... toute pour vous... votre ciel d’amour sur la terre. Que je n’aie plus de pensées, de vouloirs, de désirs, d’intérêts, de joies et de souffrances que les vôtres.

Détruisez en moi tout ce qui peut vous résister, vous gêner, vous déplaire ; consumez tout dans votre immense Amour. Plus de moi... plus de mien...plus de rien... Vous seul, ô mon Jésus... rien que vous seul toujours ! Soyez vraiment ma vie, mon amour et mon tout !

Que je puisse dire en toute vérité : mon moi, c’est Jésus(...) le Dieu saint qui vit en moi et s’exprime par toutes mes œuvres. (...)

Extraits de l’acte d’abandon et d’offrande à l’amour de Dieu (15 octobre 1925)
Le texte complet se trouve ici : http://www.martherobin.com/site/vie/le-choix-de-dieu/l-acte-d-abandon.htm

JPG - 188.7 ko

JPG - 28.3 ko

"Vous êtes morts, et votre vie est désormais cachée avec le Christ... Faites donc mourir ce qui en vous appartient à la terre » Col3,3-5

Elisabeth de la Trinité a commenté ce texte de saint Paul :
« Voilà la condition : il faut être mort ! Sans cela on peut être caché en Dieu à certaines heures ; mais on ne VIT pas habituellement en cet Etre divin, parce que toutes les sensibilités, recherches personnelles et le reste, viennent en faire sortir (…) Le moi, en un mot ! Il faut l’oublier, le quitter."

"Je vous demande de me submerger, de m’envahir, de vous substituer à moi, pour que ma vie ne soit qu’un rayonnement de votre vie... Qu’il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe. Que je lui sois une humanité de surcroît en laquelle il renouvelle tout son mystère."

Je suis « Elisabeth de la Trinité », c’est-à-dire Elisabeth disparaissant, se perdant, se laissant envahir par les Trois.

De mère Teresa

JPG - 28.1 ko

Dire « Je veux être saint » signifie « Je vais me dépouiller de tout ce qui n’est pas Dieu... je vais renoncer à ma volonté propre, à mes goûts, à mes fantaisies, à mon inconstance ; de toute ma volonté, je vais aimer Dieu, je vais choisir en faveur de lui, je vais courir vers lui, je vais arriver jusqu’à lui et je vais le posséder ».

JPG - 51.6 ko