Etre une hostie avec Marthe Robin

PNG - 122.6 ko

Le prêtre prend l’hostie dans ses mains et il l’offre à Dieu. Vous aussi vous avez à faire à Dieu l’offrande de votre hostie qui est toute spirituelle : et c’est vous-même. Prenez-vous donc tout entière et sans faire de réserve et offrez-vous à Dieu avec Jésus. Prenez votre corps avec tous ses sens, votre âme avec toutes ses pensées, votre volonté avec tous ses vouloirs, votre coeur avec toutes ses affections ; prenez votre vie toute entière, votre vie de chaque jour avec tous vos travaux, vos souffrances, vos peines, vos luttes, vos efforts, vos bonnes actions et dites à Dieu : Seigneur, tout cela est pour vous, je vous offre tout en union avec mon Jésus au Saint Sacrifice de l’Autel.
Cette offrande de vous-même, faites-la totalement, généreusement et joyeusement. Ne faites pas comme Caïn qui n’offrait au Seigneur que ce qu’il avait de moindre, mais offrez à Dieu ce que vous avez de meilleur, votre âme, votre coeur, votre vie tout entière. _n Ne faites pas non plus comme Ananie et Saphire, qui voulaient garder pour eux une partie de leurs biens, mais offrez à Dieu votre hostie tout entière ; offrez-lui tout ce que vous êtes, tout ce que vous avez, tout ce que vous faites, ne réservez rien, ne gardez rien, ni pour vous ni pour les autres.

JPG - 99.1 ko
JPG - 51.6 ko
JPG - 98.3 ko
La Pentecôte (vitrail de Taizé)

Elisabeth de la Trinité :
"Je vous demande de me submerger, de m’envahir, de vous substituer à moi, pour que ma vie ne soit qu’un rayonnement de votre vie... O mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement. Je me livre à Vous comme une proie ; ensevelissez-vous en moi, pour que je m’ensevelisse en Vous."

Marie à Marcel Van :
"Je te porte dans mes bras, je t’offre au petit Jésus et Lui te consumera dans le feu de l’amour, de sorte que mes mains deviendront l’autel du sacrifice tandis que toi tu seras, à l’exemple de la petite Thérèse, la victime d’holocauste offerte à l’Amour, et que le petit Jésus acceptera.""

De Marthe Robin :

Toute vie chrétienne est une "messe" et toute âme en ce monde est une "hostie". (...) Vous aussi, vous devez être des hosties sans levain. Ce levain dont je vous parle symbolise tout ce qui n’est pas pur, tout ce qui est mauvais, tout ce qui n’est pas selon l’esprit chrétien. (...) Cherchez en vous, dans votre esprit, dans votre volonté, dans votre coeur, dans vos intentions, dans toutes vos actions, vos pensées et vos désirs, tout ce qui est trop naturel, trop humain, tout ce qui n’est pas absolument digne d’une bonne et parfaite chrétienne... et puis arrachez-le, détruisez-le, chaque jour dépouillez-vous de quelque chose, purifiez-vous davantage, sanctifiez-vous sans cesse... Chaque jour devenez plus surnaturelle, plus pure, plus sainte, plus divine, et alors votre hostie ressemblera un peu mieux et toujours plus à celle du Prêtre.