Humaine au milieu des humains


Le chrétien n’est pas un " homo religiosus ", mais tout simplement un être humain,
comme Jésus était un homme (…).Le Christ crée en nous, non un type d’homme,
mais l’homme tout court. Ce n’est pas l’acte religieux qui fait le chrétien, mais sa
participation à la souffrance de Dieu dans la vie du monde (…) Jésus n’appelle
pas à une religion nouvelle mais à la vie.
Dietrich Bonhoeffer, pasteur luthérien allemand (1906-1945)

JPG - 28.2 ko

Je pense … que l’obligation des prochaines années… est de faire apparaître au public la possibilité d’un christianisme vraiment incarné. (…) Chacun, par son incorporation au Christ, doit devenir « frère universel », proche de tout homme, particulièrement s’il est plus déshérité et malheureux. (…) Ce n’est pas un nouvel ordre franciscain qu’il faut. Une robe de bure, un couvent, sont une séparation. Ces gens doivent être dans la masse et la toucher sans que rien ne s’interpose. Et, ce qui est plus difficile que de supporter la misère, ils ne doivent se permettre aucune compensation ; ils doivent mettre sincèrement dans leurs rapports avec la masse qui les entoure la même humilité qu’un naturalisé envers les citoyens du pays qui l’a reçu. Simone Weil, (1909-1943)

Comme Jésus, pendant sa vie humaine, fais-toi toute à tous : arabe au milieu des arabes, nomade au milieu des nomades, ouvrière au milieu des ouvriers... mais avant tout humaine au milieu des humains. (…)
Comme Jésus, fais partie de cette masse humaine. (…)
Plus tu seras parfaitement et totalement humaine, plus tu pourras être
parfaitement et totalement religieuse. Si je te le répète avec tant de force,
c’est que j’ai devant les yeux le modèle unique, Jésus, Dieu fait homme qui,
au milieu de tous les humains, a été simplement l’un d’eux, vivant avec
amour sa vie humaine, faisant ses délices de vivre au milieu des enfants
des hommes.
Sœur Magdeleine de Jésus 1898-1989, petite soeur de Jésus

JPG - 209 ko

"Il y a des gens que Dieu prend et met à part. Il y en a d’autres qu’il laisse dans la masse et qu’il ne "retire pas du monde". Ce sont des gens qui font un travail ordinaire...ce sont les gens de la vie ordinaire. Les gens que l’on rencontre dans n’importe quelle rue… Nous autres, gens de la rue, croyons de toutes nos forces, que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté..." Madeleine Delbrêl

JPG - 18.2 ko
Charles de Foucauld

Prends pour objectif la vie de Nazareth (...) : pas de costume, comme Jésus de Nazareth ; pas de clôture, comme Jésus de Nazareth ; pas moins de huit heures de travail par jour (manuel ou autre, autant que possible manuel), comme Jésus de Nazareth.
C. de Foucauld

Je veux habituer tous les habitants, chrétiens, musulmans, juifs et idolâtres à me regarder comme leur frère, le frère universel. Charles de Foucauld

"Travaillez à la sanctification du monde... sans paroles, en silence... portez l’Évangile non en le prêchant de bouche mais en le prêchant d’exemple, non en l’annonçant mais en le vivant".

Lorsque je me représente concrètement et comme une chose qui pourrait
être prochaine, l’acte par lequel j’entrerais dans l’Eglise [le baptême] aucune
pensée ne me fait plus de peine que celle de me séparer de la masse immense
et malheureuse des incroyants. Simone Weil