A la table des pécheurs

François : Je suis un pécheur... Ce n’est pas une manière de parler, un genre littéraire. Je suis un pécheur. Si, je peux peut-être dire que je suis un peu rusé, que je sais manœuvrer, il est vrai que je suis aussi un peu ingénu. Mais la meilleure synthèse, celle qui est la plus intérieure et que je ressens comme étant la plus vraie, est bien celle-ci : je suis un pécheur sur lequel le Seigneur a posé son regard. Ma devise, Miserando atque eligendo (Choisi parce que pardonné), je l’ai toujours ressentie comme profondément vraie pour moi. Pape François, interview aux revues jésuites

"J’ai une relation spéciale avec ceux qui vivent en prison, privés de leur liberté. J’ai toujours été très attaché à eux, justement à cause de la conscience que j’ai d’être un pécheur. Chaque fois que je franchis le seuil d’une prison, pour une célébration ou pour une visite, je me demande toujours : pourquoi eux et pas moi ? Leurs chutes auraient pu être les miennes. Je ne me sens pas meilleur de ceux qui sont en face de moi". (Le nom de Dieu est miséricorde, janvier 2016)

"Le Verbe s’est fait frère, frère d’Abel et aussi de Caïn, frère d’Isaac et d’Ismaël à la fois, frère de Joseph et des onze qui le vendirent, frère de Pierre, de Judas et de l’un et l’autre en moi." Christian de Chergé

"J’ai suffisamment vécu pour me savoir complice du mal qui semble, hélas, prévaloir dans le monde, et même de celui-là qui me frapperait aveuglément." (testament spirituel)

Le plus grand besoin des hommes et des femmes d’aujourd’hui, c’est de rencontrer
sur leur chemin des personnes qui, ayant accepté leur pauvreté, peuvent
dire : « N’aie pas peur de ta fragilité, c’est en elle que tu découvriras la présence
de Dieu ». La mission exclut toute attitude de supériorité et de domination.
La mission doit jaillir de notre pauvreté et de notre blessure. Jean Vanier

JPG - 26.1 ko

Le monde serait moins désert si chrétiens et musulmans pouvaient se reconnaître une vocation commune, celle de multiplier les fontaines de miséricorde. Et comment douter de cette vocation si nous laissons le Tout-Miséricordieux nous appeler ensemble à une table unique, celle des pécheurs* ? Christian de Chergé
*l’expression est de Thérèse de Lisieux

Aux yeux de Dieu le pécheur est égal au juste. Tous deux seront jugés selon la même mesure et ils auront les mêmes occasions pour progresser et reculer. L’un et l’autre sont créatures et enfants de Dieu. Un saint qui se jugerait supérieur à un pécheur ne serait plus saint et tomberait dans son orgueil, plus bas que le pécheur qui, lui, ne sait pas ce qu’il a fait. Gandhi

Je suis persuadé que Dieu est parfaitement Un. L’humanité,
par conséquent, forme un seul tout. Je ne peux me désolidariser
de l’âme la plus pervertie et nul ne peut refuser mon identité
profonde à la plus vertueuse. Gandhi

Quand je vois un homme tomber dans l’erreur ou même se
fourvoyer dans le vice, je me dis que cela m’est arrivé il n’y a
pas longtemps. Je me sens de ce fait le frère de tout homme. Gandhi