Tous humains, tous à l’image de Dieu

Accorde-moi, Seigneur, la grâce de chercher sans me lasser, dans chaque homme,
l’étincelle que tu y as déposée en le créant à ton image. Soeur Emmanuelle

L’idée s’impose de plus en plus clairement à moi que l’amour du prochain, de tout
être humain rencontré, même par hasard, de « toute image de Dieu », devrait
l’emporter sur l’amour fondé sur les liens du sang. E. Hillesum 11/07/43

Nous sommes tous des fils du Très-Haut ! Tous... Le plus pauvre, le plus répugnant,
un enfant nouveau-né, un vieillard décrépi, l’être humain le moins intelligent,...
un idiot, un fou, un pécheur...celui qui répugne le plus au physique et au moral
est un enfant de Dieu. Charles de Foucauld

Soyons surnaturels : en tout homme voyons la créature de Dieu, l’image de Dieu,
l’enfant bien-aimé du Père céleste, le prix du sang de Jésus, l’être tant aimé de
Jésus pour lequel il a vécu, a souffert et est mort, le temple du Saint-Esprit (...)
Voyons en tout homme un frère de Jésus, un membre de Jésus, une portion
de Jésus, un être dans lequel Jésus vit et agit (actuellement ou en puissance).
Charles de Foucauld

JPG - 20.2 ko

Si j’aime les êtres avec tant d’ardeur, c’est qu’en chacun d’eux j’aime quelque chose de toi, mon Dieu. Et j’essaie de te mettre au jour dans le cœur des autres, mon Dieu. E. Hillesum 15/09/42

Les gens sont parfois pour moi des maisons aux portes ouvertes (…) Je te le promets, je te le promets mon Dieu, je te chercherai un logement et un toit dans le plus grand nombre de maisons possible. C’est une image amusante : je me mets en route pour te chercher un toit. Il y a tant de maisons inhabitées, et je t’y introduis comme l’Hôte le plus important qu’elles puissent accueillir. E. Hillesum 17/09/42

C’est une histoire juive qui a traversé les siècles. Un rabbin demande à ses étudiants :
A quoi l’on peut reconnaître le moment précis où la nuit s’achève et où le jour
commence ? Cette question n’est pas une question théorique seulement. Elle a des
implications religieuses notamment pour déterminer l’heure de la récitation
du Chéma’.
A cette question, une première réponse fut donnée : quand on peut distinguer
de loin entre un chien et un mouton. Non, dit le Rabbin.
Quand on distingue un dattier, d’un figuier. Non, dit-il encore.
Mais alors, à quel instant ?
L’heure du Shabbat, c’est quand tu vois une femme et que tu reconnais ta sœur,
quand tu vois un homme et que tu y reconnais un frère. Avant il fait encore
nuit dans ton cœur. Conte juif

Tous les hommes, doués d’une âme raisonnable et créés à l’image de Dieu,
ont même nature et même origine ; tous, rachetés par le Christ, jouissent
d’une même vocation et d’une même destinée divine : on doit donc, et toujours
davantage, reconnaître leur égalité fondamentale (…) Vatican II

Nous ne pouvons invoquer Dieu, Père de tous les hommes, si nous refusons
de nous conduire fraternellement envers certains des hommes créés à l’image
de Dieu. La relation de l’homme à Dieu le Père et la relation de l’homme à ses
frères humains sont tellement liés que l’écriture dit : Qui n’aime pas ne connaît
pas Dieu 1 Jn 4,8 Vatican II